Show simple item record

dc.contributor.advisor Bourgeois, Andre
dc.creatorLauderdale, Martha Ann
dc.date.accessioned 2016-04-22T21:59:25Z
dc.date.available 2016-04-22T21:59:25Z
dc.date.issued 1963
dc.identifier.citation Lauderdale, Martha Ann. "Les moeurs de province dans les romans de Stendhal." (1963) Master’s Thesis, Rice University. https://hdl.handle.net/1911/90017.
dc.identifier.urihttps://hdl.handle.net/1911/90017
dc.description.abstract Le but cette thèse est d'étudier moeurs de province comme on les volt dans les romano de Stendhal. L'étude est done limitée aux trois romans où Stendhal a situé au moins une parüe de l'action en province; c'est à dire, Le Rouge et le Noir, Lamiel, et Lucien Leuwen. Dans le premier chapitre on évoque rapidement l'époque historique et la vie de Stendhal en soulignant sa connaissance personnelle do la vie provinciale, et on dégage, quand cela a été possible, les événements historiques et les expériences pprsennelles qui ont cotribué à forcer cette personnalité singulière qu'était Stendhal. Le second chapitre est une analyse des moeurs provinciales sous Charles X, commenon peut les observer dans Le Rouge et le Noir; on y fait ressortir la rivalité entre la noblesse et la bourgeoisie. Le Chapitre III commence avec un examen rapide de Lamie, dont l'action a lieu à la veille de la Révolution de Juillet et on passe ensuite à une étude plus poussée de la peinture des moeurs provinciales sous Louis-Philippe faite par Stendhal dans la première partie de Luciean Leuwen. Oe chapitre traite surtout des moeurs d'une noblesse déchue et souligne les changements profonds dans la vie sociale, économique et politique amemés par l'ascendence au pouvoir de la grande bourgeoisie. Le dernier chapitre traite en détail des moeurs électorales que Stendhal a décrites dans la deuxième partie de Lucien Leuwen, où le jeune héros, un fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, a été envoye en province pour manipuler les élections en faveur du gouvernement. Notre étude non seulement des textes mals aussi des historiens qui ne partagent pas souvent les préjugé de Stendhal nous a conduits à trois conclusions. La peinture de moeurs provinciales faite par Stendhal, quoique limitée, est plus juste et plus en accord avec la vérité historique qu'on ne le croyait. C'est un document qui a dono une valeur historique indépeudente de sa valeur littéraire. Une compréhension de l'étude de moeurs qui est la toile de fond de chacun des trois romans est essentielle pour comprendre la psychologie des personnages individuels, surtout des héros, qui privés de leur milieu n'ont aucune raison d'étre. Le souci constant de Stendhal de reconstituer l'ambiance sociale dans laquelle il grandissait et vivait est en effet une autre manifestation de cette analyse de soi, cette quete du "vrai" Stendhal, qui a hanté l'auteur pendant sa vie entière.
dc.format.extent 148 pp
dc.language.iso fre
dc.title Les moeurs de province dans les romans de Stendhal
dc.identifier.digital RICE1052
dc.type.genre Thesis
dc.type.material Text
thesis.degree.department French and Italian
thesis.degree.discipline Humanities
thesis.degree.grantor Rice University
thesis.degree.level Masters
thesis.degree.name Master of Arts
dc.format.digitalOrigin reformatted digital
dc.identifier.callno Thesis French 1963 Lauderdale


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record